Garder le temps d’avance / Améliorer la gestion défensive du déséquilibre en infériorité numérique

 

Organisation-Règles-Consignes :

– Le demi-terrain est divisé en deux dans le sens de la largeur à l’exception de la surface de réparation.

– De chaque côté, un joueur source neutre et 3 « attaquants » contre 3 défenseurs + le gardien. On joue alternativement d’un côté puis de l’autre.

– Deux attaquants disposent d’un temps d’avance sur deux défenseurs (coupelles des attaquants positionnées + proches du but de quelques mètres que les coupelles des défenseurs au départ de l’action). Le 3ème défenseur est pour sa part en opposition entre les attaquants et le but (coupelle positionnée deux ou trois mètres derrière l’attaquant le + en pointe).

– Objectif pour les attaquants : profiter de l’avantage positionnel et du temps d’avance pour marquer.

– Objectif pour les défenseurs : défendre leur but et, en cas de récupération, trouver le joueur-source dans sa zone (entre les coupelles vertes sur le schéma) = 1 pt

– Le joueurs source injecte un ballon et l’action commence à l’instant où le premier attaquant effectue sa prise de balle.

– Les 2 défenseurs les + éloignés du but se retrouvent donc à défendre en crise de temps et d’espace tandis que le 3ème défenseur doit donc gérer l’infériorité numérique en coopération avec son gardien afin de permettre le retour de ses deux partenaires / Parallèlement, les attaquants doivent conclure en profitant du temps d’avance et la supériorité numérique momentanée.

Une situation plaisante à jouer et à animer donc. Toutefois, on peut peut-être noter le côté « haché et disruptif » des actions se déroulant d’un côté PUIS de l’autre, de façon sans doute un peu artificielle (ou en tout cas ne correspondant pas vraiment à l’enchainement des temps de jeu retrouvés lors d’un match).

Mais comment profiter des avantages indéniables du procédé de la SITUATION tout en se rapprochant de la dynamique du jeu ? Dans le cadre des retours effectués par les formateurs après chaque passage pédagogique des stagiaires, Pierre Berthaud, le CTR formation de la Ligue Auvergne-Rhône Alpes de football a proposé une piste qu’il nous semblait opportun de porter à la connaissance des lecteurs.

Organisation-Règles-Consignes :

– Même terrain mais cette fois-ci un but mobile est positionné face au but fixe.

– Les joueurs sources (entourés d’un cercle jaune sur le schéma) sont positionnés de part et d’autre du terrain (et non plus sur la ligne médiane)

– L’action et les modalités d’action de jeu sont exactement les mêmes que pour la situation précédente à cette différence près que le gardien peut relancer sur le joueur dans l’autre partie du terrain quand il parvient à s’emparer du ballon (sur un centre par exemple). Conséquence ? Les actions peuvent cette fois-ci se dérouler en continu et les temps de jeu s’enchainent. En cas de but ou de ballon inutilisable pour assurer la continuité de l’action, le joueur source concerné injecte le ballon exactement comme précédemment.

Exercices à retrouver dans le cadre du dossier sur le BEF à paraitre dans le prochain numéro de VESTIAIRES Magazine.

Olivier GOUTARD

 

Je m'abonne

Passion
85 €
S'abonner
Liberté
4,95 € /mois
S'abonner

Autres articles

Entrainement, le 16 avril 2021, écrit par Olivier Goutard

Pas de contacts, pas d’ « oppos » (11)

Lire la suite
Entrainement, le 09 avril 2021, écrit par Olivier Goutard

Jeu de la rivière avec enchainement offensif « à la récup » – (Conservation -Progression / S’opposer-récupérer et finir)

Lire la suite
Entrainement, le 02 avril 2021, écrit par Olivier Goutard

Occuper les espaces devant le but à la réception des centres

Lire la suite