France – Moldavie : le retour surprenant du 4-3-3 pointe haute

 

On ne s’y attendait pas. Pour ce match décisif face à la Moldavie, Didier Deschamps a opté pour un retour assez surprenant : celui du 4-3-3 « pointe haute » avec 2 n°6 et un meneur de jeu au milieu. Tolisso et Kanté à la base du triangle du milieu du terrain et Griezmann dans le rôle de la pointe haute. Force est de constater que l’animation, ou en tout cas les connexions entre les éléments de cette ligne et ceux de l’attaque, n’ont sans doute pas été à la hauteur des attentes de Didier Deschamps. Pourtant lorsqu’on y regarde de plus près, les prestations individuelles de ces 3 joueurs n’ont pas été si faibles que ça (notamment Kanté et Tolisso). Alors comment expliquer ces difficultés ? Peut-être faut-il simplement remonter quelques lignes plus haut et revenir à cette notion des deux n°6 au sein d’un 4-3-3 pointe haute. Très schématiquement dans cette configuration, on distingue le rôle du milieu défensif (le n°6) de celui du milieu dit « tournant » ou « relayeur » (le n°8). Ce qui signifie qu’au moins un de ces deux n°6 doit être capable de se projeter dans les 30 derniers mètres pour accompagner les actions, trouver les attaquants, et perturber l’équilibre défensif adverse. Or, le milieu du Bayern et celui de Chelsea ont évolué très fréquemment à la même hauteur et surtout dans le même registre. Dans les faits, ces deux éléments n’ont quasiment jamais effectué de passes à leurs trois attaquants – nous ne possédons pas encore les chiffres mais lors de la première mi temps, le binôme Kanté – Tolisso n’a pas échangé plus de 4 passes avec l’ensemble des trois joueurs de la ligne d’attaque– Difficile dans ces conditions de prétendre animer offensivement l’équipe lorsque deux des joueurs touchant le plus de ballons dans le cours du match ne parviennent pas à se connecter avec les attaquants.

Repenser la répartition des rôles de deux joueurs à la base du triangle au milieu de terrain

On peut peut-être avancer une explication aux difficultés éprouvées hier par les champions du monde face à la sélection située à la 175 ème place du classement FIFA…. Une explication en forme d’interrogation : quelle équipe joue encore en 4-3-3 pointe haute ? Nous ne nous risquerons pas à l’affirmer mais après avoir fait le tour des principales équipes figurant en Champion’s League, en Ligue 1, dans la Premier League ou dans les autres championnats dont les matchs sont rediffusés, nous n’avons pas connaissance de la moindre formation évoluant dans ce dispositif (appel aux lecteurs pour savoir si l’un d’entre eux a connaissance d’une équipe jouant dans cette organisation.) Nous ne nous risquerons certainement pas à prétendre que le sélectionneur a eu tort de ressortir ce système de la boite à chaussure au fond du placard, mais en l’absence de repères, on peut dès lors comprendre plus facilement pourquoi l’équipe de France a parfois paru démunie pour percer la muraille mise en place par le coach Moldave (5-4-1). Est-ce que les hommes de Didier Deschamps l’auraient emporté plus facilement dans un autre système, nous l’ignorons bien sûr mais on peut tout de même constater que l’approvisionnement en ballons des 3 attaquants a été quasi exclusivement dévolu à un Griezmann dans une forme moyenne et aux deux arrières latéraux. Reverra-t-on ce système devenu rarissime en bleu ? Seul le sélectionneur détient la réponse à la question. Cependant, s’il advenait que le coach français retente l’expérience (séduisante sur le papier), sans doute faudra-t-il alors repenser à la répartition des rôles entre les deux joueurs à la base du triangle du milieu de terrain.

N’hésitez pas à faire valoir votre point de vue.

Olivier GOUTARD

Je m'abonne

Passion
85 €
S'abonner
Liberté
4,95 € /mois
S'abonner

Autres articles

Entrainement, le 16 avril 2021, écrit par Olivier Goutard

Pas de contacts, pas d’ « oppos » (11)

Lire la suite
Entrainement, le 09 avril 2021, écrit par Olivier Goutard

Jeu de la rivière avec enchainement offensif « à la récup » – (Conservation -Progression / S’opposer-récupérer et finir)

Lire la suite
Entrainement, le 02 avril 2021, écrit par Olivier Goutard

Occuper les espaces devant le but à la réception des centres

Lire la suite