Et vous, quel serait votre projet de jeu en moins de 200 mots ?

 

« L’équipe doit jouer avec les idées de l’entraîneur (…) Lorsque je parle au quotidien avec mes joueurs, je ne peux pas parler d’idées auxquelles je ne crois pas (…) Mon style de jeu, c’est mon style de jeu, mais il y en a qui sont différents et qui peuvent aussi mener à la victoire. La question n’est pas de savoir si mon style est le meilleur. C’est le mien voilà tout. »  Pep Guardiola

Dans son excellent ouvrage « Construisez votre projet de jeu », Damien Della-Santa s’appuyant sur cette citation de l’entraîneur de Manchester City, nous rappelle l’intérêt, voire la nécessité, de modéliser son projet de jeu. « Le modèle de jeu en réalité ne contient pas les réponses à toutes les situations mais les principes permettant de fabriquer les réponses à tous les problèmes posés par le jeu » déclare-t-il en préambule.

Notre ambition aujourd’hui consiste à vous proposer de formaliser votre projet de jeu en 200 mots maximum. Non par défi mais bien parce que le fait de condenser une activité aussi riche que le football en aussi peu de termes amène forcément à privilégier l’essentiel au détriment du secondaire.

En procédant de la sorte, le lecteur qui voudra bien s’adonner à ce petit jeu se rendra compte de la difficulté mais également de la richesse de l’exercice. « Ce qui se conçoit bien, s’énonce bien » dit le proverbe. En la matière il faut reconnaître qu’il est difficile de prétendre à faire partager ses idées dès lors que celles-ci ne sont pas formulées clairement et explicitement.

Je vous propose donc mon projet de jeu en moins de 200 mots. Dans l’attente de pouvoir lire les vôtres…

Je veux une équipe :

…. experte dans les deux surfaces, attaquant et défendant prioritairement dans l’axe.

Offensivement, mon équipe doit jouer vers l’avant à base d’appui-soutien pour un 3ème joueur en utilisant les déviations et les remises (techniques de vitesse) dans les espaces réduits notamment dans l’axe. Sur les côtés, les joueurs sont encouragés à dribbler et combiner à 2, à 3. Mes joueurs doivent avoir automatisé la notion de passe et d’appels en contrepied.

Défensivement, l’équipe doit défendre en avançant. Soit dans le cadre d’un  pressing (5 à 6 s après la perte de la balle) soit à l’intérieur d’une zone-press médiane, voire basse (ligne médiane, sortie des 16m50) assurant de la densité. Dans les deux cas, l’objectif demeure de récupérer le ballon collectivement.

Les phases de transitions défensives-offensives ont pour objectif de profiter de la désorganisation défensive adverse momentanée en trouvant des joueurs en mouvement dans le sens du jeu.

Les phases de transitions offensives-défensives visent à priver l’adversaire d’espace et de temps avant de penser à la récupération effective du  ballon.

Pédagogiquement, le contenu de l’entrainement repose sur la mise en place de situations problèmes visant à  développer l’intelligence du joueur.

Olivier GOUTARD

Je m'abonne

Passion
99 €
S'abonner
Liberté
4,95 € /mois
S'abonner

Autres articles

Entrainement, le 05 juillet 2024, écrit par VESTIAIRES Magazine

Défis techniques par trios

Lire la suite
Entrainement, le 14 juin 2024, écrit par VESTIAIRES Magazine

Travail par vagues avec 2 gardiens

Lire la suite
Entrainement, le 07 juin 2024, écrit par VESTIAIRES Magazine

Match « suisse » avec changement de statut « à la récup »

Lire la suite