Votre panier est vide

ENTRAINEMENT

0
0
0
s2sdefault


Entrainement football : Quel type de coach êtes-vous ?

Entrainement football : Quel type de coach êtes-vous ?Le Blog Vestiaires est un espace qui amène à la réflexion. Aujourd’hui, notre volonté est de vous questionner sur l’élément le plus difficile à connaître dans votre système d’entrainement, à savoir vous-même… Quel type de coach êtes-vous ? C’est sûrement une question que chacun d’entre nous s’est déjà posée… « Plutôt offensif », « très rigoureux », « tourné vers le jeu »... Chacun apporte sa propre réponse et celle-ci marque en quelque sorte vos motivations à vous engager dans cette noble tâche ! En formation, on nous amène parfois à mieux nous connaître par la découverte et l’étude des canaux préférentiels de perception de l’information (par l’intermédiaire du test du VAKOG) : Visuel, Auditif, Kinesthésique… Ceci nous permet d’en savoir un peu plus sur la manière dont nous apprenons et donc, d’en savoir un peu plus sur nous-même ! C’est encore dans ce domaine, celui de l’apprentissage, que nous allons nous tourner aujourd’hui au travers de cet article… et notamment, l’apprentissage de nos joueurs au travers de celui du coach. 

0
0
0
s2sdefault


Entrainement football : Du problème de jeu à l'objectif pédagogique

Entrainement football : Du problème de jeu à l'objectif pédagogique

Il y a quelques temps sur le Blog Vestiaires, nous vous proposions un article intitulé : Devenez un ingénieur de l’entrainement au football ! Pour vous permettre d’amorcer cette démarche, cette mutation, il nous semble pertinent de vous donner quelques informations sur l’essence de la conception d’une situation d’apprentissage. En effet, face à une difficulté rencontrée dans le jeu, nous avons tendance à nous focaliser sur ce que nos joueurs n’arrivent pas à faire. Disons que ce diagnostic met en lumière la conséquence mais pas la cause… le problème de jeu posé par l’adversaire ! Par exemple, si notre équipe est déficiente dans le déséquilibre, c’est parce que notre adversaire est plus performant que nous dans son objectif qui est de préserver son équilibre ; apparaît, ici, la notion de rapport de force ! Ainsi, le problème posé par l’adversaire est supérieur à notre niveau de ressources individuelles et/ou collectives du moment. C’est dans ce sens que le déséquilibre devient un objectif pédagogique. Du problème de jeu à l’objectif pédagogique retrace le chemin à emprunter pour plonger nos joueurs dans le contexte approprié et leur permettre ainsi de développer des compétences « transférables ». 

0
0
0
s2sdefault


Entraînement football : A quoi sert la mise en place ?

Essentiellement pratiquée dans les catégories seniors, la séance de mise en place, la veille ou l'avant-veille du match, relève d’un plan de jeu élaboré par l’entraîneur. Pour autant, mettons-nous tous la même chose derrière ces mots ? Quelle est son utilité exacte ? A-t-elle sa place en amateur ? Et sous quelle forme ? Entraîneurs de l'US Orléans (Ligue 2), Didier Ollé-Nicolle éclaire notre lanterne : "La mise en place est une situation qui permet de mettre en actes le projet de jeu. Elle se décline tant dans le domaine de l’animation défensive, c'est-à-dire dans la récupération du ballon, que dans le transfert immédiat et l’utilisation de celui-ci, à savoir l’animation offensive. J’ai travaillé de manière identique cette mise en place dans les différents clubs (amateurs de niveau national ou pros) pour lesquels j’ai entraîné des joueurs seniors. Ceci étant, au fil du temps et de l’expérience emmagasinée, j’ai évolué sur la place à accorder à ce type de séance. Aujourd’hui, je préconise de la placer dès le début de saison, lors de la période de préparation, en parallèle à la préparation athlétique traditionnelle. Ensuite, pendant la phase de compétition, il me semble intéressant de travailler sur deux temps hebdomadaires bien distincts : une opposition en milieu de semaine, puis dans le cadre de situations plus spécifiques à J-1 du match. Pour la première, nous essayons de tenir compte des enseignements du match précédent, mais aussi de l’adversaire à venir. Le travail est axé essentiellement sur nos principes de bases (nos points forts).

Didier Ollé-Nicolle : "Selon moi, l’entraîneur a bien fait son travail quand il a le sentiment d’avoir abordé dans la semaine tous les aspects du match à venir"
 

0
0
0
s2sdefault


Tactique football : le travail défensif des attaquants

Tout le monde s’accorde sur le sujet : l’activité défensive des attaquants est sans doute un des secteurs du jeu ayant le plus évolué ces dernières décennies. Mais au-delà du constat corroboré par les chiffres, comment  organiser l’action défensive des attaquants dès la perte de la balle ? Sous quelles conditions et de quelle manière ? Voici les réponses de Jean-Claude Giuntini, entraîneur national et DTN adjoint. "De nos jours, les attaquants ne peuvent plus se contenter de participer aux seules actions offensives. Le jeu réclame qu'ils collaborent à l'effort défensif dès la perte du ballon. Harceler, cadrer, voire récupérer le ballon à la lutte ou dans les pieds de l'adversaire fait partie intégrante du bagage de base de l’attaquant moderne. Il s’agit en fait d’une obligation en lien direct avec l’évolution du jeu : la grande majorité des actions aboutissant à un but ou à une situation dangereuse est en effet consécutive à un enchaînement de phases offensives entrecoupées d'une ou plusieurs séquences défensives. Ceci implique en substance que les attaquants soient concernés dorénavant dans tous les temps du jeu : offensifs, défensifs, et lors des deux phases de transition.

0
0
0
s2sdefault


Entrainement football : Devenez un ingénieur de l'entrainement au football !

Entrainement football : Devenez un ingénieur de l'entrainement au football !Voilà bientôt 6 mois que le Blog Vestiaires existe et aujourd’hui, nous vous proposons de nourrir une nouvelle ambition : Devenez un ingénieur de l’entrainement au football ! Dans le Larousse, un ingénieur est défini comme « une personne que ses connaissances rendent apte à occuper des fonctions scientifiques ou techniques actives en vue de prévoir, créer, organiser, diriger, contrôler les travaux qui en découlent, ainsi qu'à y tenir un rôle de cadre. » Occuper des fonctions scientifiques ou techniques actives est le cœur de cette nouvelle perspective ! Pas d’inquiétude, même si on vous qualifie d’intellectuel du football, vous pourrez considérer ce statut comme normal, voire flatteur, car c’est un « sport intelligent ». Et, c’est bien pour cette raison que votre position doit évoluer. Comment appréhender de manière simpliste ou minimaliste une activité complexe ? La réponse ne sera pas : « impossible », mais : « inutile »…

0
0
0
s2sdefault


Séance football : les vertus de l'entraînement dans le sable

Avec les beaux jours qui arrivent, il peut être tentant - si vous êtes basé près du littoral - d'organiser une ou plusieurs séances sur la plage. Histoire de casser la routine à un mois de la fin de saison. Mais pas que. Christian Gourcuff, par exemple, était un adepte de ce type d'entraînement avec les Merlus : "J'y suis favorable à 100%. C'est un entraînement efficace, ludique, et sans contrainte articulaire. L'idéal en club est de pouvoir compter sur une aire de sable, comme je l'ai vu à Milan. Là-bas, ce travail est monnaie courante". Bien que les séances dans le sable soient plutôt organisées en période de préparation estivale ou au lendemain de la trêve hivernale, pourquoi ne pas s'y adonner maintenant ?

Explosivité et puissance musculaire
"Effectuer des sprints dans le sable, en compétition deux par deux, avec des changements de direction, induit un travail concentrique d'explosivité et de puissance musculaire", explique Florian Simon, préparateur physique au FC Lorient (voir Vestiaires n°17). "Les appuis se dérobent tandis qu'on cherche à aller le plus vite possible. Le joueur est donc obligé d'être à fond sur le plan musculaire pour pouvoir se "sortir" du sable". À travers ces exercices, on recherche naturellement un transfert sur le terrain "au niveau des appuis et de la vitesse de démarrage". De quoi se donner un coup de fouet dans le sprint final de la saison… Et ce n'est pas tout. Le travail dans le sable est également apprécié dans le cadre de la réathlétisation des blessés. Florian Simon : "même si ce n'est pas l'objectif premier, il y a en effet un réel intérêt proprioceptif du fait que le sol est meuble".

Des U16 aux seniors
Si ce travail de proprioception sur la plage doit s'effectuer pied nus, il est conseillé en revanche de mettre des baskets lorsqu'on effectue des sprintsn histoire d'éviter toute blessure pouvant survenir à cause d'un débris enfouis dans le sable. Reste une question : quand réaliser un tel travail dans la semaine ? "On parle ici d'explosivité et de puissance musculaire, il est donc conseillé de réaliser un tel entraînement à J-3 maximum : pas plus tard que le mercredi si on joue le samedi". Et avec quelles catégories ? "S'entraîner dans le sable est tout à fait indiqué à partir de 17 ans. Un âge où les contenus prévoient ce type de développement. En dessous, je n'y vois pas de réel intérêt d'un point de vue athlétique. L'intérêt est plutôt ludique".

ETRE ABONNE A VESTIAIRES, C'EST :
- Une revue technique de 84 pages / 2 mois
- Un accès illimité à notre base d'exercices
- - 20 % sur les produits de la boutique
- Une invitation aux ateliers Vestiaires
- Newsletter hebdomadaire en lien avec le BLOG
06numeros sitevestiaires copie 12numeros sitevestiaires copie
Etre abonné à Vestiaires, c'est :
  • Une revue technique de 84 pages / 2 mois
  • Un accès illimité à notre base d'exercices
  • - 20 % sur la boutique toute l'année
  • Une invitation prioritaire aux ateliers
  • Une lettre d'info technique chaque lundi
vestiaires magazine abonnement 6 numéros 12numeros sitevestiaires copie liberte sitevestiaires copie
     

Bonjour,

Pensez à vous inscrire à
notre lettre d'info technique