Votre panier est vide

ENTRAINEMENT

0
0
0
s2sdefault

Entraînement football : 7 conseils pour vos matches amicaux

Photo principale

Les matches amicaux organisés dans le cadre de la préparation estivale doivent remplir un certain nombre d'objectifs, toujours les mêmes, à savoir : intégrer les recrues dans le collectif, aider le groupe à optimiser progressivement sa forme physique (maîtrise des temps de jeu), permettre à l'entraîneur de déterminer un système tactique en fonction du profil de ses joueurs, trouver de nouvelles complémentarités, peaufiner la stratégie sur coup de pied arrêté…, bref se rapprocher petit à petit du niveau et des exigences requises pour la compétition. Seulement voilà, afin d'atteindre ces objectifs, tous les entraîneurs n'utilisent pas les mêmes moyens. Certains, par exemple, préfèrent disputer beaucoup de matches amicaux, d'autres très peu. Cela dépend aussi de la date de la reprise et donc du nombre de semaines de préparation, mais aussi du nombre de joueurs que l'on a sous la main. Toujours est-il qu'il existe bel et bien quelques "invariants" qui doivent permettre à l'entraîneur que vous êtes d'optimiser ces "galops d'essai" avant la reprise de la compétition, la vraie. Faison le point avec Bernard David, Directeur du centre de formation de l'AJ Auxerre :

1/ Programmez le 1er match 15 jours après la reprise : Généralement, il convient de caler le premier match amical quinze jours après la reprise, et jamais avant le 10ème jour ! Exceptée peut-être une opposition interne (10 contre 10 ou 11 contre 11) en fin de première semaine. Ce qui permet de doser les efforts, les duels…

2/ Choisissez des adversaires de plus en plus forts : Certains préfèrent débuter par des "gros" pour "montrer tout le travail qui reste à faire" et finir par des "petits" pour "marquer des buts et travailler sur la confiance". En ce qui me concerne, je fais l'inverse. Je déteste gagner le dernier match ! Mon expérience me montre qu'à chaque fois que mon équipe s'est imposée facilement lors du dernier match de préparation, elle a rencontré des difficultés dans l'entame de la saison. Aussi, depuis des années, je fais en sorte de démarrer face à des équipes modestes (il est important de marquer des buts au début) et d'opérer une véritable montée en puissance jusqu'à affronter en dernier un adversaire redoutable. Cela permet à mon sens de maintenir le groupe sous pression, de les mobiliser, et d'éviter tout excès de confiance, ce qui est pire que le fait de douter !

3/ Mettez les joueurs sur un pied d'égalité, pour commencer… : Au cours des deux premiers matches amicaux, le temps de jeu doit être identique pour tout le monde. En effet, l'objectif est de monter en régime d'un point de vue physique et d'opérer une véritable revue d'effectif qui permette à chacun de se montrer. C'est la première honnêteté à avoir vis-à-vis des joueurs : mettre tout le monde au départ sur un pied d'égalité. Par la suite, dans les matches 3, 4 et 5 voire 6, on commencera à affiner ses choix, car l'objectif devient celui de la mise en place d'un système de jeu, de complémentarités, etc… Ceux qui auront moins joué pourront disputer un match amical en semaine.

4/ N'oubliez pas, vous aussi, de vous préparer : Pour l'entraîneur aussi, les matches amicaux sont l'occasion de se préparer. Avant la rencontre, vous devez mettre en place une vraie causerie afin de prendre vos marques, de commencer à faire passer vos messages, berf d'avoir un temps d'avance. En match, ne profitez pas du fait qu'il s'agit d'une rencontre amicale pour vous montrer "interventionniste" ou au contraire complètement "passif". Les conditions du réel doivent primer, le degré d'exigence (avec l'indulgence qu'induit une période de préparation) doit être maintenu. Enfin, le match amical est aussi l'opportunité pour tout de suite imposer à ses joueurs un comportement adéquat, que ce soit avec l'adversaire ou l'arbitre qui, lui aussi, est en préparation, ne l'oubliez pas…

 5/ Jouez toujours le week-end, et si possible à la "bonne" heure : Prendre soin d'organiser les matches amicaux le samedi ou dimanche, et si possible à l'heure des rencontres de championnat, est un détail qui n'en est pas un. Cela participe au fait de conditionner vos troupes pour le jour J. Et puis disputer un match amical en semaine impose une "coupure" qui empêche de bien travailler physiquement sur cinq jours d'affilée. Sauf si c'est pour faire tourner l'effectif, c'est-à-dire faire jouer ceux qui, jusque-là, n'ont pas eu de temps de jeu ou presque.

6/ Disputez votre dernier match amical dans les conditions du réel : Si vous débutez la compétition à domicile, jouez aussi le dernier match amical à domicile, dans les conditions réelles (tenues, arbitre officiel…) histoire de permettre aux joueurs de prendre leurs repères.

7/ Ne prévoyez pas de match le mercredi pour "gagner" sa place le samedi ! : Le dernier match amical doit avoir lieu sept jours avant la reprise du championnat afin de terminer sur une semaine normale d'entraînement. Pas d'opposition amicale le mercredi pour "gagner" sa place le samedi ! Vos joueurs seront cuits… Ou alors uniquement les "possibles" contre les "probables" sur 2 fois 30 minutes. Remarque : Il peut être intéressant sur ce dernier match amical, pour provoquer une réaction chez certains, de ne pas aligner l'équipe type. Cela permettra de faire cogiter les titulaires "absents". Une semaine plus tard, ils voudront montrer des choses…


Bernard DavidBernard DAVID

0
0
0
s2sdefault


Entraînement football : Réussissez votre première séance

Nouvelle saison, nouvel entraîneur, nouveau groupe, nouveu contexte... Vous vous apprêtez sans doute à animer votre première séance de la saison. Un moment toujours particulier qu'il convient de ne pas rater. Et pour cause, on n’a pas une deuxième chance de faire une bonne première impression ! Le respect de ses joueurs se gagne dès les premiers instants, déterminants pour la suite de l'histoire entre le coach et son groupe. C’est le moment idéal pour partager ses convictions.

0
0
0
s2sdefault


Tactique football : la coupe du monde, c'est aussi une opportunité pour l'éducateur que vous êtes...

Tactique football : la coupe du monde, c'est aussi une opportunité pour l'éducateur que vous êtes...

Le Blog Vestiaires se met au rythme de la coupe du monde en Russie ! Nous attendions tous ce moment, cet événement sportif pour le côté convivial qu’il apporte : regarder les matches entre amis, partager un barbecue et quelques chips… mais aussi pour son côté émotionnel qui peut nous mettre dans tous nos états. Mais la coupe du monde, c’est aussi une opportunité pédagogique pour l’éducateur que vous êtes… En enfilant votre paire de lunettes de techniciens en perpétuelle formation, vous pouvez appréhender l’ensemble des rencontres dans le but d’atteindre des objectifs pédagogiques que vous aurez vous-même fixés ! Le point de départ étant la réponse aux questions, « quelles sont mes envies ? », « quelles sont mes attentes ? », « quelles sont mes besoins ? »…

0
0
0
s2sdefault


Coup de pied arrêté football : Comment désigner les tireurs ?

L'importance des coups de pied arrêtés en football (1 but sur 3 en moyenne) n'est plus à démontrer. Mais des questions subsistes : comment désigner les tireurs ? A quel moment ? Doit-on garder les mêmes tout au long de la saison ? Peut-on en changer au dernier moment en fonction de l'intuition de tel ou tel joueur qui "le sent bien" ? Denis Troch, consultant, formateur et ancien entraîneur professionnel, nous livre sa conception des choses. Une version légèrement décalée des us et des coutumes habituelles :

0
0
0
s2sdefault


ADIEU FRANCIS

2018.S23 Intro

Revenir sur le Blog Vestiaires après une si mauvaise nouvelle n’est pas une mince affaire ! Comment parler de football sans rendre hommage à ce très grand Monsieur disparu hier ? Francis SMERECKI nous a quittés et il laisse derrière lui un grand vide… Fidèle à Vestiaires, fidèle au football, toutes les personnes qui l’ont côtoyé en tant qu’entraineur ou formateur garderont forcément le souvenir d’une personne impliquée, passionnée, ouverte et remplie de valeurs humaines. Pour que ses belles idées restent à jamais, nous avons choisi aujourd’hui de revenir sur l’entretien qu’il nous avait accordé en 2013 dans Vestiaires 49 lorsqu’il était sélectionneur de l’équipe de France U19. Morceaux choisis d’un échange plein de sagesse où le propos transpire l’authenticité, le discernement, l’intégrité et l’expertise.

0
0
0
s2sdefault


Match football : Baisser de rideau...

On oublie parfois de le préciser, mais Dieu que c’est triste une fin de saison. Et que dire alors d’une fin de carrière ? Comme un certain nombre de vieux joueurs, votre modeste serviteur vient de vivre son ultime match officiel. L’honnêteté oblige à dire que le football n’y perdra pas grand-chose. Vitesse, accélération, tout cela était déjà tombé au plus profond dans la malle aux souvenirs bien avant même que l’arbitre ne siffle les trois coups actant l’issue de la saison. Dans les vestiaires tout en rendant son maillot, on écoute les collègues dessiner les contours d’un futur auquel on ne prendra plus part. On fait mine, on argumente, on évoque la raison alors que tout en nous crie au scandale, à l’injustice et au blasphème. Car on comprend soudainement que c’est la fin du bal. Bien sûr, on assistera encore aux flonflons de la fête mais calé au fond des fauteuils ou sur les bancs alentours, car voilà déjà que s’ancre la terrible certitude : ce sont d’autres qui fréquenteront désormais la piste de danse. On a beau faire, l’intellect ne se résout pas à ce que le corps exige. On s’indigne aussi : celui-ci, de 25 ans votre cadet s’interroge sur le fait de repartir ou pas pour une nouvelle saison. Un type qui vous rend 30 mètres sur 40, un jeune en parfait état de marche ! Ou plus précisément en parfait état de course. On ne le dira pas bien sûr, mais le fait est qu’on lui en veut au moins autant qu’on l’envie. Pour un peu, on demanderait à un Docteur Jeckyll de passage de procéder à l’ablation de ses tendons juvéniles, de ses genoux parfaitement huilés, de ses hanches souples pour les greffer sur votre corps en déliquescence. Non, mais disposer d’une chance aussit insolente et se poser des questions pareilles, c’est un peu comme trouver un billet d’un million d’euros sur le trottoir et se demander si l’on va se baisser pour le ramasser !

Un message aux hésitants de la saison prochaine…

Et puis quoi encore ? Sous la douche, on se sent comme un amoureux éconduit. On prolongerait bien cette passion absolue et ancienne, mais la belle a jeté son dévolu sur un plus jeune, un plus fringant, un moins grinçant. Parce qu’il faut bien l’avouer, les courbatures du lundi se prolongeaient dorénavant jusqu’au vendredi, et 100 mètres d’une course autrefois légère vous en paraissaient 1000 d’un pas éléphantesque. Il n’y aurait pas lieu d’en faire une chronique si le constat affligeant n’évoquait là qu’un drame bien commun et dérisoirement personnel. Disons qu’il s’agit là tout au plus de l’occasion idoine pour délivrer un message aux hésitants de la saison prochaine. Pas un conseil non, juste l’expression d’un hommage que l’automne rend au printemps : jouez, jouez, tant que vous le pourrez ! Coachez certes, transmettez, mais ne vous arrêtez pas avant que vos muscles, vos ligaments et tout le bastringue attenant ne vous oblige à rendre les armes. Jouez à bout de souffle, à corps perdu, déraisonnablement car la raison implique ici d’oublier de s’y rendre. Jouez, perdez, gagnez, affligez-vous de vos contrôles ratés, de vos passes dévissées, jubilez à chaque fois que les filets adverses trembleront, même si vous n’y êtes pas pour grand-chose, enivrez-vous de ballons, de courses, de joies collectives ou de dépit, mais jouez jusqu’aux bouts de vos forces éclatantes ou déclinantes. Parce que si la vie n’est pas toujours la fête annoncée, le football, lui, demeure ce jeu à l’incomparable capital de joie. Cela valait peut-être quelques lignes…

Olivier GOUTARD
Coordinateur de la rédaction
Vestiaires Magazine

ETRE ABONNE A VESTIAIRES, C'EST :
- Une revue technique de 84 pages / 2 mois
- Un accès illimité à notre base d'exercices
- - 20 % sur les produits de la boutique
- Une invitation aux ateliers Vestiaires
- Newsletter hebdomadaire en lien avec le BLOG
06numeros sitevestiaires copie 12numeros sitevestiaires copie
Etre abonné à Vestiaires, c'est :
  • Une revue technique de 84 pages / 2 mois
  • Un accès illimité à notre base d'exercices
  • - 20 % sur la boutique toute l'année
  • Une invitation prioritaire aux ateliers
  • Une lettre d'info technique chaque lundi
vestiaires magazine abonnement 6 numéros 12numeros sitevestiaires copie liberte sitevestiaires copie
     

Bonjour,

Pensez à vous inscrire à
notre lettre d'info technique